5 Mythes et Réalités de la radiographie dentaire

De nos jours, la médecine dentaire ne saurait se passer de la radiologie diagnostique également connue sous le nom de rayon X. Les images de radiographie intraorale, en 3 D ou panoramique donnent à votre dentiste de précieux renseignements sur vos dents et vos gencives et l’aident à décider du meilleur traitement pour ses patients.

radiographie-dentaire-dental_xrays-gatineau

 

Plusieurs s’inquiètent que les appareils de radiographie dentaire émettent des radiations qui pourraient être dangereuses. En fait, des mesures des radiations émises lors de radiographies dentaires montrent qu’elles ne sont pas bien différentes de celles auxquelles nous sommes exposées tous les jours, par exemple les voyages en avion et la proximité de téléviseurs et de détecteurs de fumée.

Mythe # 1

« Ai-je besoin d’une radiographie chaque fois que je vais chez le dentiste? »

Réalité
La fréquence à laquelle vous avez besoin de radiographies dépend de votre état de santé buccodentaire. Un adulte en bonne santé qui n’a pas eu de caries ou d’autres problèmes depuis quelques années n’a probablement pas besoin de radiographies à chaque rendez-vous.

martin-dubois-dentiste-hull-centre-ville

Cependant, il est possible que vous ayez besoin de radiographies plus souvent si une situation dentaire instable exige que votre dentiste surveille vos progrès. Rappelons-nous que les radiographies dentaires émettent des rayons très faibles et qu’elles sont un outil essentiel pour permettre au dentiste de garder le contrôle sur les petits problèmes.

Pour la plupart des gens, un examen tous les 6 mois suffit, mais la fréquence de vos visites et des radiographies dépend de vos besoins dentaires et votre dentiste vous guidera suivant votre hygiène dentaire personnelle.

rayon-x-molaire-saine-examen

 

Le but de l’examen est de déceler des problèmes cachés assez tôt. Les radiographies sont le seul moyen pour voir à l’intérieur même des tissus et de détecter des choses indétectables à l’œil nu.

 

 

Mythe # 2

« Trop de radiographies dentaires peut entraîner des tumeurs du cerveau. »

Réalité
Il y a quelques années, l’Ordre des dentistes du Québec a réfuté les résultats d’une étude de 2012 sur laquelle se fonde l’article « Dental X-Rays and Risk of Meningioma ». Selon l’ODQ, l’article ne prouve pas qu’il y a une relation de cause à effet entre les radiations ionisantes d’origine dentaire et l’apparition d’un méningiome.

Cet article signé par des épidémiologistes de l’Université Yale conclut que les radiographies dentaires augmenteraient le risque d’un méningiome, une tumeur cérébrale bénigne. À titre d’exemple, les chercheurs soutiennent que les radiographies dentaires représentent la principale source artificielle d’exposition aux rayonnements ionisants aux États-Unis, une forme de radiation associée à une hausse du risque de certaines tumeurs cérébrales.

En réalité, les rayonnements ionisants liésradiographie-numérique-3D-tete-machoire-gatineau aux radiographies dentaires ne représentent pas plus de 3 % à 5 % des rayonnements non naturels auxquels la population est exposée, l’autre 95 % provenant des examens radiologiques médicaux.

La radiographie 3D – moins de risques

Le radiographie numérique 3D permet de limiter le temps d’exposition du patient aux rayons, tout en garantissant des images de haute précision de la zone d’intérêt. Grâce à cela, profondeur anatomique et relation entre les différentes structures dentaires sont identifiées et mesurées avec précision, pour des diagnostics plus fiables et de meilleurs traitements.

tablier-plombé-protecteur-rayon-x-dentiste

L’imagerie tridimensionnelle est obtenue à l’aide d’un scanneur à rayons X numérique spécialement conçu pour l’examen radiologique de la tête et des mâchoires. Le scanner tourne à 360 degrés autour de la tête d’un patient en quelques secondes seulement. Même si le patient ne porte pas de tablier protecteur, les radiations sont maintenues au-dessus de la glande thyroïde. La prise d’une seule radiographie volumique permet, à l’aide de logiciels spécialisés, d’obtenir et d’extraire des centaines d’images dans toutes les dimensions.

Mythe # 3

« Il ne faut jamais exposer la femme enceinte et l’enfant à la radiographie. »

Réalité
Il n’existe aucune contre-indication médicale à la prise de radiographies dentaires chez une patiente enceinte. Toutefois, les procédures non urgentes peuvent être reportées après la grossesse, à la demande de la patiente.femme-enceinte-radiographies dentaires-tablier-plomb

Bien que la dose de radiation émise lors d’une radiographie dentaire soit assez faible et que le procédé soit sûr, les femmes enceintes devraient s’abstenir de passer de telles radiographies à moins qu’elles ne soient nécessaires. Mais comme les femmes enceintes courent un plus grand risque de maladie des gencives, il est important de ne pas ignorer un problème dentaire potentiellement grave par crainte d’une exposition à des radiations.

Si vous êtes enceinte et que vous devez passer une radiographie, l’assistante dentaire vous fera porter un tablier plombé pour le devant et un collet plombé pour la grande thyroïde afin de protéger les parties vulnérables.

Radiographie pour les enfants?

La radiographie permet d’obtenir des informations au sujet de la condition de votre enfant qu’on ne peut voir pendant une évaluation clinique.

children-enfant-x-ray-gatineau-dental-clinicLa radiographie montrera la position et le développement des dents qui ont fait ou non éruption en bouche et la relation des dents par rapport à l’os et au tissu gingival. On peut aussi voir la relation des mâchoires une par rapport à l’autre de l’enfant et planifier un traitement adéquat pour atteindre les meilleurs résultats.

Il n’est pas possible de signer une exemption de radiographies pour votre enfant si elles sont nécessaires afin de poser un diagnostic pour un problème orthodontique et pour planifier le bon traitement à suivre.

Mythe # 4

« Le personnel dentaire risque l’exposition de rayonnements ionisants. »

Réalité
Même si on connait tous les avantages de radiographier les patients, il faut veiller à réduire les effets potentiellement nocifs des rayonnements ionisants pour la santé des opérateurs.

opérateur-doses-mesurables-radiation-dentisteLa dose de rayonnement reçue par un opérateur au cours d’un examen radiologique moyen est très faible. Cependant, dans les cas où l’opérateur est exposé à des doses mesurables de radiation, les mécanismes de défense du corps agissent sur les cellules exposées dans le but de réparer les lésions.

Réduire les risques pour le personnel

Le personnel dentaire peut réduire les risques associés à l’exposition aux rayonnements en suivant les mesures de sécurité établies et en portant sur soi un dosimètre. C’est un appareil qui mesure le degré d’exposition aux rayons X pendant une période donnée. Un rapport d’exposition qui indique la dose de rayonnement reçue pendant cette période est ensuite produit.

Nous maintenons un cahier du nombre de radiographies prises par jour et soumettons ce cahier au laboratoire de l’Agence de la santé publique du Canada lors du renouvellement de notre permis de radiologie dentaire. Nous devons aussi envoyer des dosimètres périodiquement au service de dosimétrie nationale.

Formation en continu des opérateurs

Notre personnel a suivi la formation nécessaire pour opérer nos équipements radiographiques. Les fabricants des appareils fournissent une formation sur place lors de leur installation et ils reviennent pour mettre à jour la formation telle que requise par toute nouvelle technologie pour l’appareil.

Mythe # 5

« La radiographie sur pellicule était plus fiable que celle numérique d’aujourd’hui. »

Réalité
La Clinique dentaire David Côté a remplacé la radiographie avec pellicule par la radiographie numérique il y a plus de 15 ans. Cette technique offre un niveau de précision inégalé et permet un diagnostic encore plus pointu. Contrairement à l’ancienne méthode, les images numériques sont archivées dans le système informatique de la clinique.

Doctor or radiologist looking at an x-ray online displayed on a desktop monitor as he makes a diagnosis or checks prognosis

 

De plus, le taux de radiation par le numérique est nettement inférieur à celui de la méthode traditionnelle. Cette technique permet également des résultats instantanés et la transmission rapide par courriel aux instances concernées. Aussi, le fait d’avoir éliminé l’utilisation des pellicules se veut très bénéfique pour l’environnement.

 

Avantages du numérique

• La radiographie numérique permet de conserver les images prises dans votre dossier patient informatisé.
• Réduction de 90% du taux d’exposition aux radiations par rapport aux radiographies traditionnelles.
• Résultat instantané donc moins d’attente pour vous.
• Réduction des délais par l’envoi par courriel des radiographies aux compagnies d’assurances et aux dentistes.
• Protection de l’environnement par l’élimination des solutions toxiques du développement classique.

En conclusion

À la Clinique dentaire David Côté, nous nous engageons à rendre l’expérience de nos patients la plus sécuritaire et confortable possible. Nous gardons la dose d’irradiation à laquelle le patient est exposé à un minimum, tout en assurant un examen radiologique adéquat et un diagnostic précis.

examen-radiologique-diagnostic- enfant-gatineau

Nous espérons que cet article a fait la lumière sur un sujet qui peut causer des inquiétudes chez certains patients. Nous vous remercions encore une fois de nous lire et de partager notre blogue avec vos amis! Les boutons de partage sont à la gauche des articles.

Vous avez une question sur l’usage de radiographies dentaires? Posez-la aux Drs Dubois et Côté qui se feront un plaisir de vous répondre.